NOUVELLE PUBLICATION sur la Radio Suisse de langue italienne.

imgNelly Valsangiacomo, Intellettuali italiani alla Radio svizzera (1930 – 1980)

Casagrande editore, Bellinzona, 2015, 176 pages, 34 €.

Nouvelle publication (en italien) sur la participation des intellectuels italiens auprès de et sur la Radio Suisse de langue italienne.

Présentation

 Quel a été le rôle des intellectuels italiens dans l’histoire de la culture radiophonique suisse? Et quelles images de la Suisse et de l’Italie sont passées sur les ondes entre 1930 et 1980 ?

Depuis les années 30, la radio suisse de langue italienne, radio nationale de service publique adressée à une minorité linguistique, doit mobiliser des ressources culturelles externes aux frontières politiques helvétiques, caractéristique qui contribua à définir son profil. Pendant le fascisme, par exemple, les intellectuels italiens s’exprimèrent au micro de cette radio avec une liberté majeure en comparaison à celle qu’ils avaient dans leur patrie ; en ce sens, le discours de Benedetto Croce en 1936 sera mémorable.

Par la suite, lorsque l’interview et le débat prendront la relève sur la causerie radiophonique, les journalistes et les écrivains comme Indro Montanelli ou Eugenio Montale profiteront de cette espace de confrontation offert par la Suisse.

A travers l’analyse de sources écrites et sonores, la plupart inédites, l’ouvrage de Nelly Valsangiacomo reconstitue ce panorama radiophonique complexe et fascinant, animé par les voix de certains parmi les plus grands intellectuels italiens: Elio Vittorini, Maria Corti, Umberto Eco, Dario Fo…

Synthèse

Cet ouvrage découle d’une recherche originale, qui a mobilisé des sources tant écrites que sonores. Son but a été de vérifier comment les intellectuels italiens participèrent à l’organisation et à la programmation de la radio de service public suisse de langue italienne (RSI), leur présence étant fondamentale pour le développement de cette radio nationale, en absence d’une masse critique suffisante d’intellectuel(le)s de langue italienne sur le sol helvétique. Quelle a été leur participation à l’évolution de la culture radiophonique et de la culture à la radio? Quel statut ont-ils eu et comment a-t-il évolué ? Quelles images de la Suisse et de l’Italie ont été véhiculées dans leurs propos ?

La périodisation choisie correspond pour le début à la naissance de la radio dans la première partie des années 30 et pour la fin aux changements importants vécus par la radiophonie au tournant des années 80. Ce laps de temps permet aussi d’aborder trois moments forts de l’histoire européenne, qui voient la mutation du rôle joué par les intellectuels dans la société : le fascisme, la reconstruction d’après-guerre, les années de plombs.

L’ouvrage se compose en trois parties.

La première partie développe l’étroite articulation entre politique et culture à laquelle doit se confronter la naissante RSI (Radio Monte Ceneri à l’époque), radio nationale suisse de culture italienne à la frontière avec le régime fasciste. La radio élabore donc une « politique de l’apolitique », en s’appuyant sur des intellectuels italiens reconnus et en véhiculant une culture souvent imprégnée d’intentions éducatives.

La deuxième partie se penche sur les années du second après-guerre. Âge d’or de la radiophonie, les années 50 voient une massive participation des intellectuels au micro. L’amélioration des techniques et les remaniements du palimpseste permettent des participations diversifiées à la programmation de la part des intellectuels (cours, conférences, interviews,…), qui mettent en exergue à la fois la mutation de leur posture et l’évolution du concept de culture dans le média radiophonique.

La troisième partie analyse les années 60-70. Le développement de la télévision et l’affirmation de l’information à la radio bouleversent en bonne partie la participation des intellectuels aux émissions. Le rôle d’« éducateur » est définitivement marginalisé en faveur d’une posture de « commentateur » ; on assiste à un glissement entre la prise de parole du spécialiste et celle du leader d’opinion qui ouvre la voie à l’intellectuel médiatique.

En complément sonore du volume, certaines de ces voix sont maintenant à disposition sur le site internet:

http://www.rsi.ch/speciali/cultura/dietro-al-microfono

Et sur le site de l’éditeur libre accès à l’édition complète en PDF (protégé) de l’ouvrage :

http://www.edizionicasagrande.co/libri_dett.php?id=2600

Accès direct au PDF :

http://www.edizionicasagrande.com/attach.php?id=21


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *