SÉMINAIRE DU GRER : « NOUVELLES FORMES DE RADIO », Samedi 19 novembre 2016, Paris

Le Groupe de Recherches et d’Études sur la Radio (GRER)à le plaisir de vous convier à son prochain séminaire de recherche sur la radio

image-seminaire-grer« NOUVELLES FORMES DE RADIO »

Samedi 19 novembre 2016, à Paris, de 9 heures 30 à 12 heures 30

Institut National d’Histoire de l’Art (INHA)

2, rue Vivienne, salle Demargne (dans la galerie au rez-de-chaussée)

75002 Paris

Métro : ligne 3 (St° «Bourse» ou «4 septembre»), ligne 9 (St° « Grands Boulevards » ou « Richelieu Drouot »), ligne 1 (St° « Palais Royal »)

Bus : « Bourse » (lignes 20, 29, 39, 74 et 85), « Bibliothèque Nationale » (lignes 29, 39, 48, 67)

Entrée Libre et Gratuite (dans la limite des places disponibles)

NOUVELLES FORMES DE RADIO

INTRODUCTION

Depuis toujours la radio, comme les autres médias, évolue et s’adapte pour garder et séduire de nouveaux publics. La radio écoutée par 80 % des français de plus de 13 ans tous les jours, est le fruit d’une multitude de mutations. Le média c’est ainsi adapté constamment à la concurrence des autres médias, et aux changements sociaux-économiques des auditeurs.

Cette mutation est bien résumée par les fondamentaux du média radio, qui sans cesse évoluent :

TYPE DE RECEPTEUR FONDAMENTAUX
Récepteur à lampe – écoute fixe principalement

– écoute exclusive (autour du poste)

Récepteur transistor – écoute en mobilité

– écoute multitask

Récepteur universel

(smartphone)

– écoute en mobilité

– écoute délinéarisée

– contenus enrichis (images)

– interactivité accrue

CONTENU DU SÉMINAIRE

Dans le but de saisir et comprendre cette évolution et ainsi comprendre pourquoi de nouvelles formes de radio naissent tous les jours le séminaire abordera les thématiques suivantes:

  • 1- LA RADIO:
  • Depuis vingt ans la production, diffusion et réception de la radio a beaucoup changé ;
  • L’informatique a bouleversé les processus de production (Netia, Dalet, etc.) ;
  • De nouveaux modes de production et de nouveaux modèles économiques ont permis l’essor de nouvelles offres de programmes (par ex. Sirius XM aux Etats Unis) ;
  • La radio reste le média du direct, où la voix véhicule l’émotion, qui s’écoute principalement en mode linéaire et en mobilité.
  • 2- LES NOUVELLES HABITUDES D’ECOUTE
  • La plateforme FM domine la diffusion radio ;
  • La radio numérique broadcastée (DAB) prend le relais mais avec difficulté ;
  • La radio IP sur les plateformes des opérateurs de télécommunication se développe inexorablement. Cette radio est souvent enrichie (images) ;
  • L’interactivité prend plusieurs formes (téléphone, SMS via une multitudes d’applications) ;
  • Le terminal universel d’écoute séduit le public, et principalement les jeunes : smartphones, tablettes et ordinateurs sont les terminaux qui probablement domineront le marché demain ;
  • L’écoute linéaire domine l’audience, mais l’écoute délinéarisée progresse fortement. Les Podcasts ne sont que les précurseurs de l’écoute en streaming qui pourrait représenter une part significative de l’écoute d’ici la fin de la décennie ;
  • La radio est disponible sans frontières, mais l’essentiel de l’audience reste consacrée aux radios nationales.
  • 3- LES NOUVELLES FORMES DE RADIO
  • Les Web radios ;
  • Le rôle des agrégateurs (Radionomy, TuneIn, Radioline etc.) ;
  • Les réseaux sociaux, deviennent des carrefours d’audience numérique ;
  • (notamment les comptes Facebook, snapchat des radios et des animateurs deviennent des voies d’accès au média) ;
  • Les éditeurs de Podcast se développent aux Etats Unis et en Europe ;
  • Les radios UGC (User Generated Content) se comptent par milliers. les agrégateurs comme Radionomy les commercialise auprès des annonceurs ;
  • L’offre d’outils de gestion de la production dans le cloud (virtualisation de la production) est de plus en plus présente dans les salons professionnels ;
  • Nouvelles formes de publicité (programmatique) ;
  • Des applications d’écoute des radios équipés de moteurs de recherche et de préconisation sont en chantier.
  • 4- QUESTIONS ET CONCLUSIONS
  • Es-ce encore de la radio ?
  • Quels scénarios pour la radio de demain ?

ORGANISATION DE L’INTERVENTION

Une série de diaporamas illustrera les propos exposés ci-dessus. Ils seront présentés et commentés par:

Albino Pedroia. Ancien Directeur du Développement du Groupe Havas et Directeur des affaires institutionnels de Canal+. Consultant, notamment dans le domaine de la radio.

François le Genissel. Membre de l’équipe de création de France-Info, Directeur du développement radio du groupe scandinave SBS, Directeur général du Groupe Finelco (premier groupe privé de radio en Italie). Consultant en management, programmation et marketing radio.

Jean-Marc Dorangeon. Création de la filiale études de RTL, Adjoint à la Direction des programmes de RTL2 et FunRadio, Délégué à la Direction générale en charge des programmes de RTL2 et FunRadio, Délégué à la Direction des programmes de RTL, Responsable des programmes de BelRTL er Radio Contact.

En outre, un éclairage sera apporté sur les instruments de recherche et méthodes d’analyses des nouvelles formes de la radio à partir des chapitres qui ont été consacré à ce sujet dans le récent livre « Analyser la Radio, méthode et mises en pratique », sous la direction de Frédéric Antoine, publié aux éditions Deboeck (2016).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *