Archives de catégorie : Billets

18 ET 19 NOVEMBRE 2016, Le GRER à PARIS

image-paris-18-19-11-2016Bientôt, les 18 et19 novembre 2016, le Groupe de Recherches et d’Études sur la Radio (GRER) organisera deux importantes rencontres, à Paris.

Le vendredi 18 novembre 2016, au soir, à 19 heures : Présentation du livre « Analyser la Radio, méthode et mises en pratique » et lancement de la revue électronique du GRER : RadioMorphoses. En présence de Frédéric Antoine, président du GRER, directeur de l’ouvrage, et Nozha Smati, Pascal Ricaud, éditeurs de la revue.

Le Samedi 19 novembre 2016 au matin, le GRER tiendra un séminaire de recherche autour du thème les « Nouvelles formes de radio », sous la responsabilité d’Albino Pedroia.

À ces deux occasions, Vous êtes très cordialement invités à vous joindre à nous.

Plus d’informations sur chacun de ces événements en suivant ces deux liens : GRER – Paris – 18 novembre 2016   &   GRER – Paris – 19 novembre 2016.

INVITATION, Vendredi 18 novembre 2016, PARIS

carton-invitation-grer-6Le Groupe de Recherches et d’Études sur la Radio (GRER) et son Président, Frédéric Antoine, ont le plaisir de vous inviter à la présentation du Premier manuel en langue française de méthodes de recherches sur la radio et au lancement de la première revue scientifique, en langue française, de recherches sur la radio, RadioMorphoses

image-paris-18-11-2016Une séance académique de présentation se tiendra le vendredi 18 novembre 2016 à 19h au Campus numérique de IONIS-e-Artsup, 95 avenue Parmentier, Paris 11e.

Continuer la lecture de INVITATION, Vendredi 18 novembre 2016, PARIS

OUI NIDE IOU ! – CAMPAGNE DE RECRUTEMENT GRER 2016

Oui-nide-iou-GREROUI NIDE IOU ! – CAMPAGNE DE RECRUTEMENT GRER 2016

Janvier est passé et nous voilà déjà à la mi février… Quant au mois de mars, nous le disons sans aucune arrière-pensée politique, mais ça nous étonnerait qu’il passe l’hiver (ainsi que le prédisait déjà naguère, à la radio précisément et justement, Pierre Desproges).

Il est donc temps d’en tirer les conséquences et pourquoi pas, dès à présent, ne pas renouveler, votre adhésion au GRER, où même décider de le rejoindre nouvellement ?

Vous trouverez, ici, sur RadioGraphy un formulaire PDF interactif d’adhésion et toutes les informations nécessaires pour cela.

Pour vous renseigner sur le GRER, ses activités, statuts, structures, consultez la page suivante : « Le GRER : qui sommes-nous ? », toujours sur RadioGraphy.

Demande d’aide collaborative : Enjeux relatifs à la diffusion de musique « live » en radio privées et publiques.

105319-james-blunt-en-concert-prive-virgin-radio-3Le GRER publie ici une demande d’aide collaborative pour la réalisation d’un mémoire de recherche de master en communication : «Enjeux relatifs à la diffusion de musique « live » en radio privées et publiques».

N’hésitez pas à y répondre si vous le pouvez.

Bonjour,

Dans le cadre de mon Master Communication et Médias, je suis en train de travailler sur un mémoire de recherche autour des Enjeux relatifs à la diffusion de musique « live » en radio privées et publiques et je suis à la recherche de ressources, d’études, de témoignages d’experts… en lien avec mon sujet, pouvant m’aider dans les recherches et l’écriture de ce mémoire. 

Continuer la lecture de Demande d’aide collaborative : Enjeux relatifs à la diffusion de musique « live » en radio privées et publiques.

Le nouveau « 6-8 » de la RTBF : Quand la TV fait de la radio… – Frédéric Antoine

le-6-8-rtbfLa Radio-télévision publique belge irait-elle à contre-courant de tout ce qui anime l’univers radiophonique depuis quelques années ? Alors que « la radio augmentée » devient partout à la mode, voilà que l’entreprise publique belge diffuse depuis le premier septembre de la « télévision diminuée »…

Continuer la lecture de Le nouveau « 6-8 » de la RTBF : Quand la TV fait de la radio… – Frédéric Antoine

Les radios alternatives : l’exemple de Radio Ici et Maintenant

ThèseSebastienPoulainUniversité Bordeaux Montaigne – École doctorale Montaigne-Humanités (ED 480)

Thèse de doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication

 LES RADIOS ALTERNATIVES :

L’EXEMPLE DE RADIO ICI ET MAINTENANT

Présentée et soutenue publiquement le 2 juillet 2015

par Sebastien POULAIN

Sous la direction de Jean-Jacques CHEVAL

Membres du jury :

Frédéric ANTOINE, Professeur, Université Louvain-la-Neuve

Jean-Jacques CHEVAL, Professeur, Université Bordeaux Montaigne

Christophe DELEU, Professeur, Université de Strasbourg

Bernadette RIGAL-CELLARD, Professeur, Université Bordeaux Montaigne

Soutenance publique le jeudi 2 juillet, à 14 heures dans la salle Jean Borde, Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine (MSHA), Domaine Universitaire, esplanade des Antilles, Pessac.

Résumé de la thèse

Continuer la lecture de Les radios alternatives : l’exemple de Radio Ici et Maintenant

PROTÉGER LE SERVICE PUBLIC À LA RADIO !

radio-france-illustration

Protéger le service public à la radio!

A l’heure où l’issue de la grève à Radio France est incertaine, il me semble important de rappeler que le service public, quels que soient les modes de financement, est le seul à proposer certains contenus radiophoniques (documentaires, fiction, création radiophonique..).

Et oui, ce sont Radio France, RFI, Arte Radio et les radios associatives (Campus, Grenouille, Jet FM et toutes les autres, pardon de pas les toutes les citer) qui proposent tous ces genres, ignorés par les radios privées. Réduire les sources de financement du service public radiophonique conduirait donc à fragiliser encore plus ce type de programmes, pourtant inscrit dans le cahier des charges de Radio France.

Je vous invite tous à un lire cet article que j’ai écrit il y a un an sur les spécificités du service public à la radio en matière de documentaires, fictions, et création radio, au regard de l’histoire de la radio. C’est un article de recherche, et non un point de vue sur ce qui se passe en ce moment. Mais j’aimerais que ceux qui s’intéressent à la radio le lisent, le fasse circuler, et qu’on réussisse à persuader nos dirigeants politiques de préserver ces merveilles de la radio. On sait très bien quel type de programme va être touché par les économies demandées, il suffit de regarder ce qui a pu se passer dans l’histoire de la radio. Il serait temps, au contraire, de lancer pistes pour innover à la radio.

Cet article « Y A-T-IL UNE SPÉCIFICITÉ DU SERVICE PUBLIC EN MATIÈRE RADIOPHONIQUE ? «  est accessible librement  ICI

Christophe DELEU
Professeur à l’Université de Strasbourg, et auteur radio. Vice-Président du GRER.

REGARDS SUR LE JOURNALISME RADIOPHONIQUE, CAHIERS D’HISTOIRE DE LA RADIODIFFUSION

img564Une nouvelle parution des CAHIERS D’HISTOIRE DE LA RADIODIFFUSION

N° 122, Octobre – Décembre 2014

Dossier :

REGARDS SUR LE JOURNALISME RADIOPHONIQUE, sous la direction de Jean-Jacques Ledos

« Évoquer le journalisme à la radio, c’est aussi révéler les limites de la liberté d’expression des informateurs. Affirmée comme un postulat dans la plupart des actes institutionnels – constitution, déclarations des droits – nationaux et internationaux, elle est en outre précisée dans des textes à usage régional, lois, décrets ou chartes, mais discutée ou contournée lorsqu’il s’agit de l’appliquer. Les pouvoirs, politiques ou affairistes, sont attentifs à en contrôler l’usage. Dans la pratique, leur présence, autoritaire ou, progressivement, par la personnalisation puis la « vedettarisation » de certains commentateurs qui délivrent leur opinion en accord avec les institutions qui les ont choisis. Les sondages de la soi-disant « opinion publique » ne révèlent que la pénétration dans le public de ces lectures partiales et renouvelées qu’entretient la fidélité quotidienne de l’auditoire aux médias. […] » (Jean-Jacques Ledos)

Retrouvez et téléchargez librement ici deux extraits du Cahier n° 122 (au format PDF)

EXTRAIT 1 : Jean-Jacques LEDOS : L’information radiophonique, une activité encadrée

EXTRAIT 2  : Jean-Jacques LEDOS (avec la collaboration de Guy Bernède et René Duval) : Les étapes de l’information radiophonique : États-Unis – Russie soviétique – BBC – France – Allemagne – Confédération helvétique – Espagne – Italie – Portugal – Belgique – Radio Luxembourg – Radio Monte-Carlo – Europe N° 1

Consultez, en suivant,  le sommaire complet du n° 122

Continuer la lecture de REGARDS SUR LE JOURNALISME RADIOPHONIQUE, CAHIERS D’HISTOIRE DE LA RADIODIFFUSION

« L’ANNÉE RADIOPHONIQUE 1984 », les cahiers du CHR

img949Parution d’un nouveau

Cahiers d’Histoire de la Radiodiffusion      

Juillet-Septembre 2014, n° 121

« L’ANNÉE RADIOPHONIQUE 1984 »

Dossier établi par Thierry Lefebvre

PRÉSENTATION par Thierry LEFEBVRE

Les regards rétrospectifs sont souvent myopes : il en résulte inévitablement des effets de flou et des erreurs de parallaxe. Cette livraison confirmera sans doute cette règle intangible, car nos choix y sont partiaux. Nous nous en excusons d’emblée auprès de nos lecteurs.

Continuer la lecture de « L’ANNÉE RADIOPHONIQUE 1984 », les cahiers du CHR

De nouvelles radios associatives en Tunisie…

Francesco Diasio, Secrétaire général AMARC

Montréal, 3 septembre 2014

L’Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) salue la décision de la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA) d’accorder huit nouvelles licences de création et d’exploitation de chaînes de radio associatives. « C’est une journée historique, non seulement pour la Tunisie mais pour tous les États du Nord Afrique et du Proche Orient », a commenté Francesco Diasio, Secrétaire général de l’AMARC, suite à la décision de la HAICA. « Cette décision du Conseil de la HAICA place la Tunisie au sommet des États arabes sur le plan des réglementations audio-visuelles. C’est un laboratoire de démocratie qui doit etre défendu et proposé comme modèle dans toute la région », continue M. Diasio. Continuer la lecture de De nouvelles radios associatives en Tunisie…

LA RADIO FAIT SON CINEMA, nouvelle parution des Cahiers d’Histoire de la Radiodiffusion

Le numéro 120 des Cahiers d’Histoire de la Radiodiffusion (avril-juin 2014) est consacré aux relations anciennes et plus récentes entre Radio et Cinéma, un dossier établi et rédigé par Joëlle Girard.

Outre le sommaire de la publication, deux textes de ce dossier sont reproduis ci-dessous.

img800Sommaire du n° 120

Continuer la lecture de LA RADIO FAIT SON CINEMA, nouvelle parution des Cahiers d’Histoire de la Radiodiffusion

Retour vers le futur ou l’ascendance radiophonique de Madame Soleil

voyance2                     Sébastien POULAIN

Doctorant au laboratoire MICA, Université Bordeaux 3 Sebastien.Poulain@gmail.com

 Bien  devin est celui qui devinera les prochaines « postradiomorphoses »[1], c’est-à-dire l’avenir de la radio à l’ère du numérique. Mais certaines radios disposent de ressources humaines censées être compétentes en la matière. Les médiums, taratologues, géomanciens, chiromanciens, astrologues, voyants, devins, futurologues, prophètes, prospectivistes, augures, oracles, diseurs de bonne aventure, shamans… – que nous qualifierons ici de « montreurs d’avenir »[2] car ils parviennent à vivre[3] de leurs « prévisions »[4] en démontrant leur utilité et leur efficacité – auraient leur mot à (pré)dire[5] pour rassurer sur le fait que la radio ne va pas disparaître avec l’arrivée du numérique, comme elle n’a pas disparu avec l’arrivée de la télévision, même si la « radiovision »[6] se développe à grands pas.

Continuer la lecture de Retour vers le futur ou l’ascendance radiophonique de Madame Soleil

Zoom sur : Les Français et la radio

 

Sans titre    http://www.lesblogsmedias.fr/

Mediametrie 126 000 sept 2013 – mars 2014, Panel Radio 2013 – 2014, Panel Radio Premium 2012 – 2013, Global Radio sept – oct 2013, Étude ad hoc Équipement Radio février 2013

Huit Français sur dix écoutent la radio du lundi au vendredi, 43,3 millions d’individus âgés de 13 ans et plus, chaque jour. L’âge moyen de l’auditeur est de 46,4 ans, soit particulièrement proche de la moyenne nationale (47,1 ans).

Fort de ces quelques chiffres, la radio s’impose comme un média particulièrement fédérateur et affiche non seulement une belle santé, mais également une jolie résistance à la montée en puissance des autres médias… Mieux : avec près de 900 opérateurs, plus de 7 000 fréquences et des milliers de web radios, il se développe et s’adapte aux nouvelles donnes de l’équipement et des habitudes de consommation qui en découlent. Sur la période septembre 2013 – mars 2014, il a rassemblé 87,5% des individus de 15 ans et +, contre 79,4% vingt ans plus tôt (septembre 1993 – mars 1994).

Chaque foyer dispose en effet de 9,6 supports permettant d’écouter la radio ! En terme d’utilisation, c’est l’auto-radio qui a la préférence des auditeurs. 84% des foyers en possèdent un et il génère 29% du volume d’écoute (37% chez les actifs). La chaîne hi-fi (73% de foyers possesseurs) arrive en 2ème position, suivie du bon vieux transistor qui n’est présent que dans 49% des maisons.

Les supports numériques, de plus en plus présents chez les français, ne sont évidemment pas en reste et notamment du côté des jeunes générations. Plus de 8 individus sur 10 ont désormais la possibilité d’accéder à une station via un ordinateur à domicile. Près de 7 sur 10 disposent d’un téléphone recevant la FM via un site ou une appli, 37% d’un baladeur, 25% d’un Dock ou d’une station d’accueil avec tuner FM et plus d’un sur cinq, d’une tablette digitale.

Du coup, les usages évoluent en conséquence. Sur une journée, 6,3 millions d’individus, soit près de 12% de la population, écoutent la radio sur un support multimédia, c’est presque 3 fois plus qu’en 2009. Ces « nouveaux » supports participent désormais pour 12,1% au volume global d’écoute.

Ajoutée à la gratuite et à l’accessibilité, la mobilité du média renforcée par le numérique explique certainement sa bonne tenue à travers les années et malgré les forts bouleversements du paysage. La radio s’écoute pour la moitié de temps (51%) hors domicile, essentiellement en voiture, mais aussi sur le lieu de travail ou durant les multiples déplacements.

Ainsi, si la durée d’écoute qui était de 3h12 / jour en 1993 a eu tendance à diminuer les années suivantes, elle montre une grande stabilité, voire une légère hausse avec 2h57 constatées sur la période sept 2013 – mars 2014, soit 5mn de plus que dix ans plus tôt (13 ans et +).

L’éventail des raisons de fréquenter le média radio est aussi large que l’offre disponible. La musique arrive en tête avec 59% des motivations. Elle est suivie de près par l’information : 55%. Les programmes des stations trouvent ensuite leur public sur ce qui fait la proximité du média : informations pratiques concernant la vie quotidienne avec météo et circulation attirent plus d’un tiers (35%) des auditeurs. Les émissions de divertissement sont quant à elles plébiscitées par 19% des individus, les émissions politiques 17%, les interactives 14%. Culture et sport ferment la marche avec 12%.

Logiquement, on trouve donc les musicales sur la première marche des audiences avec 21,9 millions d’adeptes, en progression, et à leur plus haut niveau sur le premier trimestre cette année : 41,3% d’Audience Cumulée. Elles sont talonnées de plus en plus près par les généralistes : 20,3 millions d’auditeurs et 38,4% AC, soit 1,4 point supplémentaire en dix ans.

Les contenus locaux sont de plus en plus fédérateurs et sont passés de 17,5% à 19,9% de couverture en dix ans, touchant aujourd’hui 10 millions de personnes.

Premières par l’Audience Cumulée, les musicales marquent toutefois le pas vis à vis des généralistes lorsqu’il s’agit de durée d’écoute, avec 1h52 / jour vs 2h39. Pour les deux familles, les Matinales restent le rendez-vous incontournable. Le phénomène s’amplifie même puisque l’audience moyenne à 8h est passée de 25,2% à 27% en dix ans. À ce moment, 14,3 millions de paires d’oreilles sont attentives, et 66% des auditeurs sont présents sur la tranche 6h-9h.

La journée connait ensuite deux temps forts entre 9h et 12h (49% des auditeurs) et entre 14h 18h (47%), pour ensuite faiblir (31% entre 18h et 20h), et laisser enfin la vedette au petit écran.

Lien : http://www.lesblogsmedias.fr/2014/05/19/121138-zoom-sur-les-francais-la-radio/ 

Festival SONOR édition 2014

                                      Causerie journalisme radio à l’heure du numérique

son  Écouter sur Radio Jet FM 

L’avènement du numérique et l’omniprésence d’internet bouleversent le paysage médiatique. Dans ce contexte, quid de l’information produite par la radio ? La radio occupera-t-elle à terme la place qu’elle occupe encore aujourd’hui, celle d’un média majeur bénéficiant de la plus grande confiance ? Comment cette révolution numérique impacte-t-elle d’ores et déjà les pratiques des journalistes à l’oeuvre sur les ondes ? Quels effets sur les contenus proposés ? Quelles conséquences sur le plan économique ? Qu’en est-il du point de vue de l’écoute et des auditeurs ? Quelles perspectives ?

Voir site radio Jet FM :  http://www.jetfm.asso.fr/site/Le-journalisme-radio-a-l-heure-du.html