“Le désir de belle radio aujourd’hui / la fiction”

JEUDI APRÈS-MIDI 20 MAI ET VENDREDI 21 MAI 2021

Colloque en ligne organisé par l’EA 1573 de l’université Paris 8 (Éliane Beaufils) et le laboratoire Rirra 21 de l’université Paul-Valéry Montpellier 3 (Pierre-Marie Héron, Florence Vinas-Thérond), en partenariat avec l’Institut national de l’audiovisuel (INA).

Lien d’accès : https://zoom.us/j/94118431711?pwd=KzZjakpTK0hTc1FSRzJQY2hwUFBjZz09

Le programme est ici : Programme_Le désir_de_belle radio_

La radio est un média souvent minoré et un terrain de création peu exploré alors que, suivant une étude récente, elle reste le média préféré des Français. Où en est aujourd’hui le désir de belle radio aujourd’hui, dans le domaine de la fiction ? Au moment du Festival Longueur d’ondes 2020, un manifeste des Sons Fédérés alertait sur les dérives industrielles de la production sonore en ligne, liée à la montée en puissance des intérêts d’argent dans le secteur des podcasts audio. Les Sons Fédérés dénonçaient, chez les acteurs de ce nouveau marché, « une récurrente méconnaissance de l’histoire de la radio et des expressions sonores les plus diverses », et, dans les productions de leurs studios, une « standardisation des formats d’écriture sonore au profit d’une manière de raconter des histoires centrées sur une voix narrative (storytelling promu par le podcast nord-américain) », qui contribue à une « standardisation de l’écoute ». Pour prendre du recul (les vingt dernières années) et mettre les choses en perspective, le colloque des 20-21 mai prochains a choisi d’associer à des interventions d’universitaires et de l’Ina, l’approche de producteurs, réalisateurs, auteurs de fictions radiophoniques en France et au-delà, oeuvrant à/pour France Culture (le plus grand producteur français), France Inter, Arte Radio ou des radios associatives produisant de la fiction, et, en Belgique, l’Atelier de création sonore radiophonique (ACR) et la RTBF. Il reviendra sur certaines écritures, leur “mise en scène” radiophonique, ainsi que sur les modes de production et de diffusion des créations.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.